Ouvert tous les jours de 11h à 19h — Entrée gratuite —  Infos pratiques 
Fermé jusqu'au 16.10 11h – Gratuit –  Infos pratiques 

Le Chiffre Noir

29 janvier — 4 mars 2022

Artiste : Nicolas Daubanes

Prix Drawing Now 2021

Dessins sur papier, dessins muraux, ou encore dessins sur verre, développés à l’aide d’une technique de projection à la poudre d’acier, constitueront un corpus d’œuvres qui abordera, dans cette exposition au Drawing Lab, le sujet de la manifestation et de la révolte.

Le Chiffre Noir désigne l’écart de subjectivité entre deux forces antagonistes. Par exemple le décalage entre les estimations du nombre de participants à une manifes- tation du point de vue des manifestants ou des forces de l’ordre. Ici une place sera réservée à chacun des protagonistes.

#lechiffrenoir
@drawinglabparis

Ministère des finances, 1871, poudre d'acier aimantée, dessin mural, 300x300cm, 2020. Vue de l'exposition L'Huile et l'Eau, Palais de Tokyo, Paris, 2020. ©MarcDomage

Ministère des finances, 1871, 2020. Poudre d'acier aimantée, dessin mural, 300 x 300 cm. Vue de l'exposition "L'Huile et l'Eau", Palais de Tokyo, Paris, 2020. © Marc Domage

Partenaires

L'ARTISTE

Grégoire Avenel : Cool Hunt Paris

Nicolas Daubanes

« J’investis des questions essentielles : la vie, la mort, la condition humaine et les formes sociales qui les façonnent. Dans mes derniers travaux, la vitesse, la fragilité, la porosité, l’aspect fantomal des images et des matières, transmettent la pression du passé au croisement de ce qui va advenir. Mon travail s’inscrit dans la durée, il dessine un chemin, une trajectoire qui tend vers la recherche de la liberté, du dégagement de la contrainte. Je tâche d’expérimenter l’intensité et la rigueur, je joue avec le danger, mental, visuel, physique. »

Nicolas Daubanes réalise un travail autour du monde carcéral (dessins, installations, vidéos) issu de résidences immersives dans les maisons d’arrêt, depuis près de 10 ans. Depuis ses dessins à la limaille de fer aux monumentales installations de béton saboté au sucre, Nicolas Daubanes s’intéresse au moment combiné de la suspension et de la chute : il s’agit de voir avant la chute, avant la ruine, l’élan vital. La limaille de fer, matière fine et dangereuse, volatile, utilisée dans les dessins et walldrawings, renvoie aux barreaux des prisons, et par extension à l’évasion. Le béton chargé de sucre est inspiré du geste vain des résistants pendant la seconde guerre mondiale pour saboter les constructions du Mur de l’Atlantique. Temporaire et fugitif.

Nicolas Daubanes est né en 1983 à Lavaur, il vit et travaille à Marseille. Il a exposé dans de nombreuses institutions comme la Villa Arson, les Abattoirs (FRAC Occitanie Toulouse), le FRAC Occitanie Montpellier, le MRAC Sérignan... Les œuvres de Nicolas font partie de collections privées et publiques importantes notamment le FRAC Occitanie Montpellier, le FRAC Provence-Alpes-Côte-d’Azur... Nicolas est lauréat du Prix Yia 2016, du Grand Prix Occitanie d’art contemporain 2017 et du Prix Mezza- nine Sud les Abattoirs 2017. Il est lauréat du Prix des Amis du Palais de Tokyo, 2018. En 2019, 2020 il bénéficie d’expositions personnelles au FRAC Provence-Alpes-Côte- d’Azur, au Château d’Oiron et au Palais de Tokyo.
Nicolas Daubanes est lauréat du Prix Drawing Now 2021.

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00