FERMÉ TEMPORAIREMENT | ENTRÉE GRATUITE | INFOS PRATIQUES |
FERMÉ TEMPORAIREMENT | GRATUIT | INFOS PRATIQUES |

DRAWING POWER – Children of Compost

26 juin - 30 septembre 2021

Commissariat : Joana P. R. Neves

L’exposition DRAWING POWER - Children of Compost explore le pouvoir, parfois insoupçonné, du dessin pour agir et réfléchir sur les enjeux écologiques actuels. Le dessin crée des formes et des représentations, des diagrammes et des motifs, des scènes et des figures. Nous avons besoin de ces nouvelles représentations pour imaginer autrement, et ainsi changer notre rôle sur la planète : la façon dont on conçoit la vie est la façon dont on la réalise.

Pour ce faire, des auteurs engagés dans la lutte de l’urgence climatique tels que les anthropologues Philippe Descola et Eduardo Khon, et les philosophes des sciences Isabelle Stengers ou Donna J. Haraway, proposent de dépasser le binôme nature/culture¹ qui place "la nature" au service des humains et de leurs besoins, comme un "produit" auquel ils ne sont liés que comme consommateurs. En 2010, la "déclaration de diversité bio-culturelle" de l’Unesco a clairement affirmé l’interconnexion de la diversité biologique et culturelle².

Ainsi, dans les arts plastiques, des notions héritières de cette séparation comme le paysage, le jardin, le sentiment bucolique, le sublime, sont naturellement revus par les artistes. Le besoin de se nourrir de savoirs immersifs et connectés autres que notre humanisme issu d’une période impérialiste est manifesté par la reconnaissance de l’art indigène comme art contemporain, mais aussi par l’immersion dans les écosystèmes combinés de l’art et de l’environnement. Ces nouvelles perspectives formulent des conceptions multiples du corps, de la science, de la sexualité, du travail et du temps en parallèle aux systèmes de production ultra-capitalistes.

Ainsi, du rassemblement de données à des interventions sur des sites, le dessin prend le rôle d’interface pour proposer de nouvelles représentations du vivre ensemble. Ceci implique un dialogue avec des humains et des non-humains, pour citer Donna J. Haraway, à qui nous empruntons le sous-titre "enfants du compost" désignant une ère future de vie régénérée par de nouvelles conceptions du vivant³. C’est ce futur que DRAWING POWER - Children of Compost propose de construire sur les difficultés du présent.

Nous explorons le vivant dans la période de transition où nous vivons (avec des matériaux polluants sans lesquels il serait difficile de travailler). Nous nous engageons dans un futur déjà compromis, mais dont le destin est à faire si nous employons de nouvelles représentations pour interroger les conceptions défaillantes de nos cultures. Le dessin aide à édifier ces conceptions, dans sa capacité à schématiser des lois complexes, des frontières géopolitiques, à activer certains aspects des cultures ancestrales au même titre que la technologie moderne, à imaginer la temporalité de la création plutôt que de la "productivité", bref, de comprendre notre présence sur la planète comme compost - une présence génératrice plutôt qu’usurpatrice.

Léger, élémentaire, parfois langagier, le dessin apporte un territoire de réflexion et d’action unique. Les artistes invités à participer à cette exposition incarnent un spectre large de pratiques. Elles vont de l’activisme au travail éloigné des grandes métropoles, aux expériences performatives, socio-politiques ou politico-poétiques. Certains artistes, comme le duo Hipkiss se placent en marge de la vie urbaine et défendent une vue éco-féministe ; d’autres, comme Jaanika Peerna, engagent le public dans le devenir de l’œuvre représentant des glaciers en fonte ; des artistes du peuple Kwoma en Nouvelle-Papouasie, Agatoak Kowspi et Kowspi Marek, ont emprunté les outils de dessin occidentaux pour dessiner leur cosmogonie jusqu’alors orale ; certains partent en reconnaissance de zones intenses de combats éco-sociaux comme Marcos Ávila Forero et Noémie Perez ; tandis que d’autres contribuent à une sensibilisation en amont de préoccupations écologiques comme Emily Lazerwitz, qui a relu la Bible en iconoclaste, n’en gardant que les "sémantiques premiers", à savoir des mots élémentaires, comme de nouvelles semences.

 

Joana P. R. Neves
Commissaire de l’exposition

 

¹ Philippe Descola, Par delà nature et culture, Folio Essais, Gallimard, 2015.
² http://www.unesco.org/new/en/natural-sciences/special-themes/biodiversity/biodiversity-culture/unesco-cbd-joint-programme/
³ Donna J. Haraway, Staying with the Trouble, Making Kin in the Chthulucene, 2016, Duke University Press.

AVEC

Marcos Ávila Forero
Gabriela Albergaria
Raffaella della Olga
Hipkiss
Emily Lazerwitz
Lucy + Jorge Orta
Cyril Pedrosa
Nohemí Pérez
Jaanika Perna
Amanda Riffo
Barthélémy Toguo
Pep Vidal

ARTISTES ISSUS DE LA COLLECTION DU FRAC PICARDIE

Agatoak Kowspi
Chiphowka Kowspi
Wolfgang Laib
Richard Long
Kowspi Marek
Bernard Moninot
Yazid Oulab
Giuseppe Pennone
Tabaimo

#DRAWINGPOWER
@DRAWINGLABPARIS

Barthélémy Toguo, Terra Incognita, 2019

Barthélémy Toguo, Terra Incognita, 2019
Empreinte de bois gravé sur papier, 65 x 50 cm
Exemplaire 1/3 - W21732
© Galerie Lelong & Co.

PARTENAIRES

VERNISSAGE

SAMEDI 26 JUIN 2021  |  11H-19H
Informations pratiques
Nous contacter

PRESSE

PREVIEW VENDREDI 25 JUIN 2021  |  9H - 11H
Demander + de visuels

AUTOUR DE L'EXPOSITION

DRAWING POWER - Children of Compost  |  Frac Picardie  |  10 JUIN - 4 JUILLET 2021
45 rue Pointin  - AMIENS (80)

Informations pratiques
Les contacter


DRAWING NOW Alternative  |  10 - 13 JUIN 2021
42 rue du Faubourg Saint-Antoine - PARIS 12

Informations pratiques
Les contacter

 

VISUELS DE L'EXPOSITION

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00