OUVERT TOUS LES JOURS DE 11H À 17H30 | ENTRÉE GRATUITE | INFOS PRATIQUES |
11H-17H30 | GRATUIT | INFOS PRATIQUES |

Rufus

Exposition

Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize, Padirac (simulation), 2019 / Courtesy des artistes, production Frac Normandie Caen © Adagp, Paris, 2020
Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize, Padirac (simulation), 2019 / Courtesy des artistes, production Frac Normandie Caen © Adagp, Paris, 2020

DU 18 JANVIER AU 16 AOÛT 2020

FRAC NORMANDIE CAEN

7BIS, RUE NEUVE BOURG, 14000 CAEN

02 31 93 09 00

Communiqué

L’exposition Rufus de Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize emprunte son titre au livre pour enfant du célèbre dessinateur Tomi Ungerer, récemment disparu.

Ce livre constitue la trame de l’exposition pensée par les artistes comme un récit sous forme de paysage qui invite à une déambulation rythmée par des jeux d’échelles, de textures de dessins qui se déclinent en volumes, en céramiques, en tableaux soulignant leur intérêt prégnant pour la pratique des arts décoratifs.

Les motifs inédits liés à l’univers du livre Rufus côtoient ceux récurrents – fleurs, poulpes, moules, fragments de paysages – issus de leurs carnets de notes, imagiers intarissables qui regorgent de références tant au réel qu’à la peinture classique ou de paysage.

Tomi Ungerer raconte l’histoire d’une chauve-souris qui découvre le monde, le cinéma et la couleur ce que Lamarche-Ovize transposent dans l’exposition par un va-et-vient constant entre le noir et blanc et la couleur. Des dessins au fusain et des sérigraphies réalisés à même les murs scandent le parcours de l’exposition. Le motif d’une grotte imprimé sur un vaste tissu qui flotte dans l’espace concentre également cet enjeu. Dans l’espace, un ensemble de céramiques prend place sur des socles habillés privilégiant l’aspect domestique de l’ensemble à la hiérarchie entre l’œuvre et son support.

Toujours dans ce rapport au domestique, les artistes présentent une série d’œuvres-objets usuels inédits : des assises, tabourets, banc avec carreaux de faïence en ronde bosse, etc.

L’exposition Rufus condense à elle seule les enjeux de Lamarche-Ovize, notamment la liberté et l’autonomie revendiquées dans le processus de création visible de tous et dont le résultat prolifique et sans limite s’apparente à un geste de résistance à toute sorte de cadre.