Ouvert tous les jours de 11h à 19h — Entrée gratuite —  Infos pratiques 
Fermé jusqu'au 16.10 11h – Gratuit –  Infos pratiques 

The Projective Drawing

16 Janvier - 25 Février 2020

Commissariat : Brett Littman

L’exposition s’inspire du livre The Projective Cast, publié en 1995, dans lequel l’historien d’architecture Robin Evans propose une nouvelle explication de notre façon de "voir" l’architecture en incluant toutes les différentes facettes, au niveau du mental, du physique et de l’émotionnel, qui composent l’expérience humaine du bâti. Dans The Projective Drawing le commissaire d’exposition Brett Littman applique la théorie d’Evans, qui porte un regard sceptique sur le dessin en tant que moyen de compréhension des fondements de l’architecture, pour remettre en question notre compréhension du fonctionnement de la technique du dessin dans la culture contemporaine en mettant en avant les artistes dont les dessins demandent aux visiteurs d’activer une matrice complexe d’idées non traditionnelles dans leur interprétation des œuvres présentées.

Lionel Favre, Keita Mori, Judith Saupper ont créé des installations in situ qui redéfinissent l’art du dessin, nécessitant que le visiteur se déplace dans, autour, ou même sous les œuvres pour les vivre pleinement. Les dessins de Brigitte Mahlknecht vont au-delà de la géométrie conventionnelle en construisant des espaces visuels contemporains qui ne peuvent exister que suspendus dans notre imaginaire. Leopold Strobl, qui travaille avec la Galerie Gugging à Vienne, crée des paysages miniatures sur des vieux journaux. Des vides sombres, emblématiques de Strobl, qui occultent partiellement les paysages dessinés, invitent le visiteur à contempler la nature essentiellement partielle et inachevée du dessin.

The Projective Cast met aussi en avant des artistes qui utilisent le dessin pour visualiser des systèmes biologiques et des structures abstraites. Les dessins créés à base d’extraits végétaux par la chamane Sara Flores de la tribu Shipibo Conibo au Pérou, sont profondément liés à sa relation avec le monde naturel et aux rituels de guérison à l’ayahuasca qu’elle accomplit. Kunihiko Moriguchi, fabriquant de kimono et Trésor national au Japon, fait des centaines de dessins abstraits à la recherche de motifs qu’il peut utiliser pour ses vêtements uniques. De façon similaire, les collages et les dessins de William Cordova combinent des images pour représenter la relation du corps à l’architecture vernaculaire, aux sons, à la culture populaire et à la politique. Les dessins de Raha Raissnia se basent sur des images provenant de ses archives personnelles de photographies et de films qu’elle a soit faits elle-même ou trouvés. Intuitivement, plutôt que d’en faire des copies directes, Raissnia rend ces images abstraites en s’appliquant à les photographier et à les dessiner de nombreuses fois jusqu’à ce qu’elles deviennent méconnaissables et que leur signification première en devienne incertaine.

Brett Littman
Commissaire de l’exposition

#THEPROJECTIVEDRAWING
@DRAWINGLABPARIS

 

+ ACHETER LE CATALOGUE

Visuel The Projective Drawing © Kunihiko Moriguchi

Visuel de l'exposition The Projective Drawing réalisé à partir du dessin de :

Kunihiko Moriguchi [Trésor national vivant], Monochrome 1 (détail), 2000.
Esquisse réalisée pour le Kimono Hiryô-mon Pentagones écarlates (collection particulière), feutres sur papier.
© Kunihiko Moriguchi

PARTENAIRES

VERNISSAGE

JEUDI 27 JUIN 2019  |  17H-21H
Informations pratiques
Nous contacter

PRESSE

PREVIEW JEUDI 27 JUIN 2019  |  9H-11H
Télécharger le dossier de presse
Demander + de visuels

LES OUTILS POUR VISITER

VISITE AUDIO PODCAST

AIDE À LA VISITE AUTONOME

Médias

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00