FERMÉ TEMPORAIREMENT | ENTRÉE GRATUITE | INFOS PRATIQUES |
FERMÉ TEMPORAIREMENT | GRATUIT | INFOS PRATIQUES |

Mathieu Dufois

Mathieu Dufois, portrait. © Benjamin Juhel

Mathieu Dufois

Né le 8 juin 1984 à Chartres, France

Vit et travaille à Tours

Le Salon Drawing Now m’a toujours offert une importante visibilité, me permettant d’élargir mon réseau professionnel, que ce soit auprès de nouveaux collectionneurs,  de conservateurs, directeurs de centre d’arts ou commissaires d’exposition.

En revanche, je perçois le Drawing Lab plus comme un espace vital pour approfondir mes recherches plastiques. Une liberté de prendre des risques en expérimentant des choses nouvelles, provoquer des accidents et ainsi voir le dessin muer.

Entre 2002 et 2007, Mathieu Dufois étudie les arts-plastiques à l’Ecole des Beaux-arts du Mans. Après l’obtention de son diplôme, il travaille dans les Cours d’Assises afin de réaliser des portraits d’accusés pour les journaux locaux. C’est en 2008, lors de sa participation à la Biennale de Mulhouse, qu’il obtient le premier prix de la Jeune Création. Dès lors, son travail fait l’objet de plusieurs expositions personnelles et collectives dans des centres d’art dont le CRAC de Sète, le CCCOD de Tours ou encore le Musée des Beaux Arts de Mulhouse. Ses œuvres sont également présentées dans différentes foires telles que Drawing Now Art Fair, Art Paris ou Armory Show.

Depuis 2010, une forte collaboration se créée avec le musicien Marc Hurtado dont celui-ci compose la bande-son de ses films situés entre art expérimental et animation.

Nominé pour le Prix Sciences Po pour l’art contemporain en 2015, il est lauréat du Prix Art[ ]Collector en 2018 et concourt, en 2021, pour le Prix Drawing Now Art Fair.

Parallèlement il effectue depuis 2017 des résidences d’artiste, comme celle du Pôle International de la Préhistoire (Dordogne), ou celle du Fayoum Art Center dans l’Oasis du Fayoum, en Egypte.

Dans son désir d’explorer la mémoire des lieux, d’une existence ou d’évènements antérieurs, Mathieu Dufois ausculte les époques d’antan en se réappropriant des séquences cinématographiques ou des images d’archives.

Le décryptage s’opère au moment de la retranscription de l’image photographique par l’outil du dessin. L’acte de dessiner se veut l’égal d’un geste quasi archéologique qui remonterait à la surface toutes les émotions et les souvenirs du passé.

Les questions principales qui fondent son travail sont de savoir si l’aura et les ondes de ceux qui ont vécu sont désormais perdues à jamais ou si elles demeurent encore quelque part ?

Les surfaces qui nous entourent, si elles ont la possibilité de prélever des traces matérielles, peuvent- elles également capter et enregistrer des ondes sensorielles ?

Est-ce que le rassemblement de toutes ces données permettrait de recomposer un être ?

Ainsi son travail se constitue de grandes séries de dessins et de maquettes en papier qui sont souvent réemployés et articulés pour élaborer de films situés entre l’animation et l’expérimental.

En introduisant la poudre noire du crayon dans l’étendue de l’écriture du multimédia, il tente de dépasser la limite du langage graphique et d’acquérir de nouvelles formes et matières singulières.

EXPOSITIONS PERSONNELLES 

2020 – Une ombre qui jamais ne s’éteint, Galerie Praz-Delavallade, Paris

2020 – Dans l’ombre le monde commence, CCC OD, Tours

2019 – Présences dessinées, Art [ ] Collector, Studio Patio Opéra, Paris

2017 – Faux-semblants, Pôle International de la Préhistoire, Les Eyzies de Tayac

2016 – Celles qui restent, La Galerie Particulière, Paris

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES  

2021 – TOUT UN FILM !, Drawing Lab, Paris

2016 – 61e Salon de Montrouge, Le Beffroi

2015 – La Triennale de Vendôme, Manège Rochambeau, Vendôme

2010 – Dialogue, CRAC Languedoc-Roussillon, Sète

Actualités

IMAGES

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00