FERMÉ TEMPORAIREMENT | ENTRÉE GRATUITE | INFOS PRATIQUES |
FERMÉ TEMPORAIREMENT | GRATUIT | INFOS PRATIQUES |

François Réau

Portrait François Réau ©Léonard de Serres

François Réau

Né le 22 mars 1978 à Niort, France

Vit et travaille à Paris

“Exposer au Drawing Lab me permettra de proposer des travaux qui porteront de façon concomitante l’attachement qui est le mien au dessin contemporain et comment je vais pouvoir porter une réflexion sur les caractéristiques, les enjeux du dessin à travers le trait, la ligne ou encore le tracé pour proposer des pièces qui questionneront ce que sont les limites de ce médium. S’y mêleront trait et ligne de différentes natures, dessins dans l’espace, au croisement de trois registres : l’image, l’espace et le temps.”

François Réau suit des études artistiques dans différentes écoles, d’abord à l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Poitiers puis dans un second temps à l’Ecole d’Arts Appliqués de Poitiers où il sera diplômé en 2001. L’attention poétique et singulière qu’il prête au monde se trouve mêlée de souvenirs, empreinte de réalité, d’imaginaire et de fiction mais également de mystère et de spiritualité. Il note ainsi que “Le paysage est toujours, d’une certaine façon l’expression du manque ; Car l’espace du paysage c’est aussi l’espace même de notre propre désir”. Il a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger (Londres, Bruxelles, Turin, Pékin ou Melbourne). Finaliste du Prix  “Talents Contemporains” de la Fondation François Schneider à Wattwiller en 2015 et 2016, ses oeuvres ont été exposées dans le cadre de Lille3000, Mons 2015 Capitale européenne de la Culture, au Guoyi Art Museum de Pékin, également au Palais de Tokyo à Paris en 2016, au Musée de l’Hospice Saint Roch à Issoudun ou encore à la Kunsthale Charlottenborg à Copenhague en 2020 et au Domaine de Chaumont sur Loire en 2021.

Artiste pluridisciplinaire, le travail de François Réau articule dans des dispositifs plastiques de grandes échelles, dessin et installation, paysage mental et paysage physique, l’immensément grand ou encore l’indicible. Ses dispositifs ou dessins en installation soulèvent le principe de l’apparition et de la disparition de la figure et des motifs, au coeur même des matériaux. Prenant comme source de réflexion l’espace du paysage et ses processus de transformation, son travail se détermine par son interrogation sur les liens entre l’homme, la nature ou le cosmos. On y retrouve les thématiques de la temporalité, de l’espace ou de la fragilité humaine. Les installations qu’il propose tissent des liens entre rêve et réalité et deviennent alors les instruments d’une métaphore poétique ou bien le refuge d’un ressenti plastique intimiste, qui va offrir au regard un potentiel réenchantement. Il cherche aussi à pousser les limites du médium dessin grâce à des dispositifs en installation, de façon à ce que celui-ci échappe à son support et gagne l’espace, conférant alors au dessin, la possibilité d’être un espace et un temps d’expérience de pensée visuelle.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2022 – Cicinus, commissariat Léo Marin, Drawing Lab Paris, Paris, FR

2021 – Saison d’Art 2021, commissariat Chantal Colleu-Dumond, Domaine de Chaumont-sur-Loire, FR

2021 – Les ombres que tu crées n’ont pas droit à la nuit, commissariat Jean-Marc Dimanche Eleven Steens, Bruxelles, B”E

2019 – La nuit s’enfuit avecques ses douleurs, Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun, FR

2019 – Mirabilia, commissariat Emmanuel Morin, Abbaye Royale de Fontevraud, FR

2018 – Draw, commissariat Philippe Platel, Alliance Française de Melbourne, AU

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2022 – The International Art Biennale, Fresh Winds, Islande, IS

2020 – The Charlottenborg Spring Exhibition 2020, Kunsthal Charlottenborg Copenhague, DK

 

Actualités

IMAGES

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00