FERMÉ TEMPORAIREMENT | ENTRÉE GRATUITE | INFOS PRATIQUES |
FERMÉ TEMPORAIREMENT | GRATUIT | INFOS PRATIQUES |

“OXYMORES” exposition collectives d’art urbain

Actualité d'artiste

Exposition Oxymores, Lek & Sowat, Jacques Villeglé, O’clock, Rue des Bons Enfants Paris 1er ©Francine A.
Exposition Oxymores, Lek & Sowat, Jacques Villeglé, O’clock, Rue des Bons Enfants Paris 1er ©Francine A.

Avril 2015

Elise Herszkowicz et David Demougeot

Ministère de la Culture et de la Communication

182, rue Saint-Honoré 75001 Paris

Communiqué

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, offre pour la première fois, du 2 au 26 avril 2015, les vitrines du ministère aux interventions de quinze artistes ayant choisi l’espace public comme lieu d’expression. Le projet, baptisé « oxymores », doit permettre au grand public de découvrir les œuvres de L’atlas, Combo, eltono, Jean faucheur, Honet, Koralie, Lek et sowat, marko 93, o’Clock, oX,surfil, thom thom, Jacques villeglé et gérard Zlotykamien. elle a présenté à cette occasion une nouvelle ambition pour l’art urbain et la jeune création.

En ouvrant son ministère aux artistes, Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, réaffirme son attachement à toutes les expressions artistiques et à leur diffusion vers le public le plus large et notamment la jeunesse. Elle souhaite conduire une politique volontariste en faveur de la jeune création et de l’art urbain qui permettra de mobiliser et de sensibiliser l’ensemble des collectivités territoriales, institutions et partenaires culturels afin de soutenir les pratiques artistiques dans toute leur diversité. Le ministère de la Culture et de la Communication entend ainsi apporter tout son soutien aux artistes et à la reconnaissance de leur travail et de leurs modes d’expressions. La ministre a notamment annoncé le lancement prochain d’un appel à projet pour inviter dix artistes à créer des peintures murales in situ dans toute la France en 2016, dans le cadre de la commande publique.

L’exposition/intervention « Oxymores », proposée par les commissaires artistiques Élise Herszkowicz (Art Azoï, Paris) et David Demougeot (Bien Urbain, Besançon) prend place de manière éphémère sur l’ensemble des vitrines de l’immeuble dit « des Bons-Enfants », siège de l’administration centrale du ministère de la Culture et de la Communication. Les quinze artistes ont été invités à intervenir le long des rues Saint-Honoré, Bons-Enfants et Croix-des-Petits-Champs. Ils ont créé, sur le bâtiment, des œuvres au marqueur, à l’aérosol, au ruban adhésif, par collage ou avec des affiches. Une vidéo montrant leurs interventions sera diffusée en continu sur un écran dans le hall du ministère (182, rue Saint-Honoré), permettant ainsi au public d’être au plus près du processus de création artistique.

LEK & SOWAT

Lek (né en 1971) et Sowat (né en 1978) mènent en commun une pratique de l’Urbex, l’investissement de lieux en friche, chargés d’histoire. Dans leurs fresques à grande échelle, le vocabulaire typographique traditionnellement utilisé dans le graffiti est amené vers une forme d’abstraction architecturée. En 2010 ils transforment un centre commercial désaffecté au nord de Paris en un centre d’art illégal et éphémère. Un hommage collectif au graffiti désormais condamné et archivé dans un court métrage et l’ouvrage Mausolée – résidence artistique sauvage (2012). Répondant à l’invitation de Jean de Loisy, les deux artistes initient ensuite avec le commissaire d’exposition Hugo Vitrani ce qui deviendra le “Lasco Project”, programme d’art urbain du Palais de Tokyo, et réunissent autour d’eux une cinquantaine d’artistes d’envergure internationale dans les sous-sols du centre d’art. Depuis, les deux artistes ont multiplié les collaborations, travaillant notamment avec des pionniers du graffiti tels que Futura, Mode2 et JonOne ou encore Jacques Villeglé, légende vivante de l’art moderne et précurseur du « street art ». C’est avec ce dernier et 20 artistes iconiques du graffiti Français, qu’ils réalisent le projet «Tracés Directs», première œuvre de graffiti à entrer dans la collection permanente du Centre Pompidou.

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00