Ouvert tous les jours de 11h à 19h — Entrée gratuite —  Infos pratiques 
Tous les jours 11h-19h – Gratuit –  Infos pratiques 

Suzanne Husky

Portrait Suzanne Husky

Suzanne Husky

Vit et travaille à Gajac (Gironde) et San Francisco

Née en 1975 à Bazas, France.
Vit et travaille à Gajac (Gironde) et San Francisco

Diplômée de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, Suzanne Husky a régulièrement exposé aux Etats- Unis : à l’aéroport international de San Francisco (2017), au De Young Museum (2010), à la Triennale Bay Area Now 5 au YBCA de San Francisco (2008), au World Financial Center de New York ou encore à Art Basel Los Angeles ainsi qu’au Headland Center for the Arts de Californie. Elle a également exposé à la Villa Médicis, au Domaine de Chamarande (2023), à l’IAC Villeurbanne/Rhône-Alpes, au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA à Bordeaux (2020), au Museum of Modern Art à Varsovie (2020). Lauréate du Prix Drawing Now ! (2023) et du premier Prix de la Fondation Choi pour l’art contemporain (2021), elle a participé à la Biennale de Lyon (2022), a reçu une commande de la part de la Maison Ruinart dans le cadre de Frieze LA 2022 exposée pendant la foire, la 16e biennale d’Istanbul (2019), celles de Timișoara et de Bordeaux Evento et a été invitée en résidence par Pollen à Monflanquin ou encore au centre d’art et de design La cuisine à Nègrepelisse.

Suzanne Husky est représentée par la galerie Alain Gutharc à Paris.

 

L’artiste franco-américaine Suzanne Husky met le lien à la terre au centre de son oeuvre. Comme. une rivière qui grandit et fait son lit en embrassant la diversité des terres nourricières et des flux qui l’alimentent, l’artiste amplifie son rapport sensible au monde en renouvelant sans cesse ses pratiques, ses savoirs et savoir-faire. Elle maîtrise les arts de la main – dessin, céramique, tapisserie, sculpture, textile ; elle se forme continuellement depuis l’adolescence à ceux de la terre – horticulture, paysage, agroécologie, herboristerie – ; et fraye avec tout ce que l’on compte de penseurs, naturalistes et militants dont elle dissémine les recherches, les modes de vie et les actes, à travers ses images emblématiques. Cela pour observer les formes de dominations sur le vivant et leurs interconnections, tout en semant des futurs ou des alliances possibles, capables de revitaliser nos sols et nos vies.

Ses oeuvres peuvent prendre la forme d’un sol aggradé (régénéré), d’un·e jardin-forêt, de la recherche des savoirs de la terre présents dans les contes, d’une tapisserie sur les oiseaux et la pédogenèse (ensemble des processus qui, en interaction les uns avec les autres, aboutissent à la formation, la transformation ou la différenciation des sols) ou encore d’un impressionnant corpus de dessins naturalistes qui conte la complexité biophysique, culturelle et politique de la rivière. Elle crée en 2016 avec Stéphanie Sagot, Le Nouveau Ministère de l’Agriculture, une institution fictive qui tend à démasquer les absurdités des politiques agricoles françaises et propose des solutions concrètes pour sortir d’un modèle de société extractiviste.

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES ET PERSONNELLES 

2024

  • Histoire des alliances avec le peuple castor, Château de Châteaudun
  • Le temps profond des rivières, Drawing Lab

2019

  • The 7th continent, Biennale Istanbul 2019 – 14 Sept au 10 Novembre

  • Nous sommes contemporains, Cac, arTsenal, Dreux, 31 aout, 1er mars. Avec le collectif APRIORI, Ars Electronica, Linz , Autriche

  •  La revanche des milieux, 22ème biennale d’art contemporain dédiée au volume au LeVolume Vern Sur Seiche , 7 sept

  • Going Away, Galerie Satellite Of. Love, San Francisco

  • As I like, Galerie Alain Gutharc, 29 juin au 15 sept. Paris

  • Hortus Gardinus, de Suzanne Husky & Johann Bernard – Biennale épHémères #7 – Tinbox

  • HUMANIMALITÉS !, Le Magazin Grenoble