28 juin – 8 septembre 2018 : Drawing Lab : cinéma d’été

Programmation de vidéos de dessin et d’animation de la jeune scène européenne

Artistes : Jérôme Allavena, Vincent Broquaire,  Susi Jirkuff, Pernille Kjaer, Thomas Léon, Massinissa Selmani, David Shrigley

L’EXPOSITION

Sur une proposition de Christine Phal, fondatrice du Drawing Lab et de Drawing Now Art Fair, les membres du comité artistique ont invité des artistes émergents de la jeune scène européenne à présenter des vidéos de dessin et d’animation.

Daria de Beauvais, Sandra Hegedüs, Elsy Lahner, Philippe Piguet, ainsi que Christine Phal, ont chacun sélectionné un ou plusieurs artistes. Sept artistes aux univers différents ont donc été choisis pour donner un aperçu de la jeune création contemporaine.

Cette programmation de vidéos dévoile la diversité et la richesse du dessin contemporain qui ne cesse de surprendre. Le dessin prend possession du lieu en s’animant sous différentes formes.

Grâce à cet événement, le Drawing Lab continue sa mission principale : faire sortir le dessin de la feuille pour présenter des œuvres prospectives.

ARTISTES A L’AFFICHE

Proposition de Daria de Beauvais : Thomas Léon, Ecdysis (2018)

Proposition de Sanda Hegedüs : Massinissa Selmani, Histoires parallèles (2008) et À côté ! (2010)

Proposition de Elsy Lahner : Susi Jirkuff, Ginny (2015) et David Shirley, The Artist (2012)

Proposition de Philippe Piguet : Jérôme Allavena, Niveaux (2008) et Émergence (2007)

Proposition de Christine Phal : Pernille Kjaer, Toby (2017) et Vincent Broquaire, Muséiformes Ep. 10 (2016) et Stratum (2016)

 

Du dessin à l’ère de la vidéo et du numérique

Dès leur avènement, les nouvelles technologies n’ont pas tardé à envahir le monde de la création artistique. Parce qu’il est en amont de toute pensée plastique, le dessin n’y a évidemment pas échappé et il s’est fait tantôt vidéographique, tantôt d’animation, les artistes se découvrant volontiers gourmands de numérique, comme ils le sont toujours de toutes les nouveautés techniques qui apparaissent au fil du temps.

A l’exercice de la vidéo ou du D.A.O. – le dessin assisté par ordinateur – et de toutes les applications subséquentes – Photoshop, e-design, Paint, etc. -, les artistes sont amenés à composer avec une autre temporalité dans un rapport au support et à l’espace également autres. C’est dire à la surprise de quel univers de création le regard est convoqué. Qu’il s’agisse de narration ou d’unités individuées, qu’il s’agisse de diffusion sur un moniteur ou de projection sur un écran ou sur un mur, les dessins qui recourent aux technologies nouvelles imposent au regard une durée revalorisant un temps du regard que l’invasion des images dans notre quotidien réduit au strict minimum. Par-delà toute considération technique, quels que soient les outils employés par les artistes, on pourrait donc dire que l’apanage de ce type de dessin est de nous réapprendre à voir. A prendre tout simplement le temps de voir.

Philippe Piguet
historien et critique d’art,
curateur indépendant,
membre du comité de sélection de Drawing Lab